Taken de Pierre Morel (critique : 7/10)

Publié le par Sith

Source : Allocine



Réalisé par Pierre Morel

Avec Liam Neeson, Maggie Grace , Famke Janssen

 

 

 

 

 


Note : 7/10

 

Que peut-on imaginer de pire pour un père que d'assister impuissant à l'enlèvement de sa fille via un téléphone portable ? C'est le cauchemar vécu par Bryan, ancien agent des services secrets américains, qui n'a que quelques heures pour arracher Kim des mains d'un redoutable gang spécialisé dans la traite des femmes. Premier problème à résoudre : il est à Los Angeles, elle vient de se faire enlever à Paris.

 

En ce moment, c'est assez calme au niveau de la qualité des films dans mon cinéma multiplexe alors pour ne pas perdre le rythme d'une séance par semaine, je dois faire des compromis. Je précise que je ne suis pas un cinéphile type "cinéma d'auteur" qui dénigre tous les autres films. J'aime aussi les blockbusters ou tout simplement un film d'action tant qu'il y a du divertissement.

 

Après avoir vu mon pire film de l'année 2008 que je n'ai pas osé décrire ( "10 000" de Roland Emerich - 1/10) où je me suis agacé, ennuyé pendant tout le film, j'étais tout de même content d'accrocher à Taken, même si c'est de EuropaCorp (Besson). Pourquoi ?

 

Tout simplement parce que le rythme est là. Cela m'a fait pensé au film de Chris Nahon avec "Le Baiser Mortel du Dragon" où il n'y avait pas trop de temps mort ou de blabla. Au moins, on sait pourquoi on vient : 1h30 d'action sans prise de tête.

 

Le casting est assez surprenant pour une réalisation française avec Liam Neeson (Star Wars), Maggie Grace (Lost), et Famke Janssen (X Men). C'est peut être pour cela qu'on est surpris par une qualité de doublage assez médiocre. Autre point positif : des scènes tournées à Paris, ça change de ce qu'on a l'habitude de voir au niveau des décors.

 

Pour le scénario, la trame est simple (sauver sa fille) mais son investigation a l'air trop facile (ou il est vraiment trop fort). N'empêche que la qualilté des scènes de combat m'a surpris. Taken m'a fait pensé à un Jason Bourne avec le scénario compliqué et prise de tête en moins. Le papa est moins lisse aussi parce qu'il n'hésite pas à être aussi méchant que les méchants. Bref, dans cette période assez pauvre cinématographiquement, vivement les semaines à venir.

 

Un bon divertissement et une bonne surprise pour un film distribué par EuropaCorp.

   

Publié dans Cinéma - Séries TV

Commenter cet article