Micmacs à Tire-Larigot de Jean-Pierre Jeunet (critique : 5/10)

Publié le par Sith

Source : Allocine

 

 

Avec Dany Boon, André Dussollier, Nicolas Marié

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Note : 5/10

 

Une mine qui explose au coeur du désert marocain et, des années plus tard, une balle perdue qui vient se loger dans son cerveau... Bazil n'a pas beaucoup de chance avec les armes. La première l'a rendu orphelin, la deuxième peut le faire mourir subitement à tout instant. A sa sortie de l'hôpital, Bazil se retrouve à la rue. Par chance, ce doux rêveur, à l'inspiration débordante, est recueilli par une bande de truculents chiffonniers aux aspirations et aux talents aussi divers qu'inattendus, vivant dans une véritable caverne d'Ali-Baba : Remington, Calculette, Fracasse, Placard, la Môme Caoutchouc, Petit Pierre et Tambouille. Un jour, en passant devant deux bâtiments imposants, Bazil reconnaît le sigle des deux fabricants d'armes qui ont causé ses malheurs. Aidé par sa bande d'hurluberlus, il décide de se venger. Seuls contre tous, petits malins contre grands industriels cyniques, nos chiffonniers rejouent, avec une imagination et une fantaisie dignes de Bibi Fricotin et de Buster Keaton, le combat de David et Goliath...


 

L'affiche du film m'avait interpellé mais je n'avais aucun écho positif pour ce nouveau film de Jeunet. Plus que le scénario, c'est le rythme qui manque avec des longueurs, des longueurs et encore des longueurs... On finit par décrocher, car tout est un peu trop déroutant, et il parfois difficile de suivre. La galerie de personnages est moins intéressante que d'habitude. Et même si le film essaie de faire rire, ce qui devrait être un de ses principaux atouts, il n'y parvient pas vraiment.

 

Le style du réalisateur est toujours là... mais je n'ai pas accroché au scénario et aux personnages. Les décors ne font pas tout et je me suis beaucoup ennuyé.

 

 

Publié dans Cinéma - Séries TV

Commenter cet article