Pour ou Contre l'école à 2 ans ?

Publié le par Sith

Les études du ministère de l'éducation nationale l'attestent : mettre son enfant dès 2 ans à l'école apporte un avantage faible du point de vue des acquisitions scolaires par rapport à une scolarisation à 3 ans, sauf pour les enfants étrangers et issus de l'immigration ainsi que pour les enfants de cadres. Mais, plaide Bernard Golse, chef du service pédopsychiatrie de l'hôpital Necker à Paris, le développement à cet âge-là "ne se joue pas en termes d'apprentissage. La plupart des enfants ont besoin d'autre chose que de l'école, qui ne leur laisse pas le temps d'organiser les bases de leur sécurité intérieure et leur fait courir des risques d'inhibition et de passivation".

Du point de vue du langage, les tout-petits n'auraient rien à gagner non plus à fréquenter très tôt l'école. "L'acquisition du langage dépend de la médiation bienveillante et exigeante dont va bénéficier l'enfant, explique Alain Bentolila, professeur de linguistique à l'université Paris-V-Sorbonne. A cet âge, il a besoin d'un rapport quasi individuel avec l'adulte et, de ce point de vue, l'école ne propose pas une solution honorable."

Si l'on ajoute à cela le fait que les locaux scolaires sont peu adaptés aux tout-petits, que les rythmes veille-sommeil n'y sont pas forcément respectés, que la formation des maîtres ne prend quasiment pas en compte les besoins très spécifiques de cette classe d'âge, on s'interroge sur l'intérêt de la démarche.

Et pourtant, l'école accueille environ un quart des enfants de 2 ans à 3 ans. Cette scolarisation précoce s'est développée à partir des années 1960 alors que les mères étaient de plus en plus nombreuses à travailler. Faute souvent d'autres modes de garde, elles ont trouvé avec l'école un mode d'accueil qui de plus est gratuit.


(...)

Pour l'heure, les différents travaux ne vont pas dans ce sens. "Toutes les études disponibles montrent un avantage de la scolarisation avant 3 ans au moins dans le développement du langage", assure Agnès Florin. Mais ces travaux s'attachent surtout à comparer les activités et les acquisitions des enfants plutôt que l'impact sur leur développement psychoaffectif. Seule une étude sur la qualité de l'attachement menée auprès de 173 enfants (Agnès Florin et Solène Macé) montre que les tout-petits se sentent autant sécurisés par l'adulte, qu'ils soient en crèche ou à l'école maternelle.

Source : Le Monde


==> Je pense que les intérêts sont avant tout financiers.
La maternelle à 2 ans, une crèche ou une nounou... si on a pas les moyens, je comprends les parents demandant une scolarisation précoce.... mais la plupart des enseignants comme des parents ne sont pas prêts... ce qui donne... statu quo (on ne changera rien), comme d'hab :)

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ClÚM 02/09/2006 17:20

J'ai pas lu mais j'suis pour !

Blandine 02/09/2006 13:45

Pareil il faut du cas par cas.... perso, pour mes enfants je suis pas specialement pour, car ils ne sont ou n etaient pas prets du tout, par contre un enfant un peu plus " en avance" meme si j aime pas trop ce terme, pourquoi pas...
 

Jean Christophe Bataille 01/09/2006 12:37

Je suis du même avis que Lynette

Sith 01/09/2006 16:12

Personnellement, je dirais qu'il faut du cas par cas mais pour l'enfant, il est préférable de ne pas être dans un groupe de plus de 10 !

lynette :0014: 01/09/2006 09:44

je suis contre... le meilleur apprentissage est avec les parents... c'est mon avis personnel.merci de ta visite