Teeth de M.Lichtenstein : entre comédie et horreur (critique : 7/10)

Publié le par Sith

Source : Allocine



Réalisé par Mitchell Lichtenstein

Avec Jess Weixler, Hale Appleman, Josh Pais  

Film américain. 

Genre : Comédie, Epouvante-horreur

 

 

 

 

 

 

 

 

Note : 7/10

 

Dawn est une adolescente qui essaie tant bien que mal de contenir sa sexualité naissante en étant une des membres les plus actives du club de chasteté de son lycée. Etrangère à son propre corps, la prude découvre que son vagin possède une particularité unique...

 

Teeth est un film très original, presqu'un OVNI cinématographique. Le genre est difficilement classable (entre comédie, horreur et série B) et la réalisation nous rappelle sans cesse son style indépendant avec comme décor de la banlieue typique des Etats-Unis avec en fond deux énormes réacteurs bien fumants à la Simpson qui nous fait penser à une histoire à la Godzilla... ou la mutante ?

 

Le film est volontairement dérangeant et malsain. Les décors dans la forêt menant à la grotte sont assez glauques et loin de l'image idyllique d'une sortie amoureuse inoubliable. Que dire des scènes à connotation sexuelle, qui, même si nous ne voyons aucun détails, provoque un certain malaise. Je pense notamment la scène de la grotte ou celle du garage où le spectateur voit l'héroine en victime mais aussi en bourreau lors des émasculations qui sont volontairement montrées !

 

Teeth est une bonne satire contre le puritanisme et l'hypocrisie américaine sur le sexe où les clubs de chasteté sont très nombreux aux USA. Les discours d'abstinence où l'on répète que "le sexe, c'est mal" avec des citations religieuses ont l'air d'une autre époque et pourtant, c'est réellement le cas là bas. Le président Bush encourage l'abstinence comme meilleur moyen de lutter contre le sida et la scène d'éducation sexuelle où l'organe sexuel féminin est caché s'est réellement produit dans certaines écoles.

 

La trame de l'histoire est la découverte de la sexualité de Dawn qui l'avait refoulé depuis tant d'années, plus par idéologie apparemment que par conviction profonde bien que l'on se doute que sa chasteté a été conditionnée par ses dispositions anatomiques. Le frère de Dawn joue bien le fils rebelle et indigne de la famille avec une perversion très prononcée et même des pensées incestueuses. Ce film nous fait aussi penser à la démarche d'une femme qui a fabriqué un système répressif contre les viols avec des dégats sur le sexe masculin lors de toute tentative d'intrusion...

 

Politiquement incorrect, dérangeant, gore... un film vraiment à part que je conseillerai aux cinéphiles.

 

 


Publié dans Cinéma - Séries TV

Commenter cet article