Bilan Musical 2007 de NiCo : Des Albums En Vrac A Ecouter (4/4)

Publié le par Sith

Une petite sélection des bons albums de cette année pour lesquels une petite écoute vaut mieux qu'un long discours.

 

Year Zero de Nine Inch Nails

Le pape du rock-indus de retour, pas très facile d'accès comme musique parfois mais du gros son et des ambiances froides et apocalyptiques très travaillées.

 

Le clip de Survivalism

 

 

23 de Blonde Redhead

Quand 2 frères jumeaux d'origine italienne s'associent à une chanteuse d'origine japonaise et sont inspirés par Sonic Youth, le résultat ne peut être qu'étonnant. Leur 7 ème album est aérien, rock, mélodique, expérimental…

 

Le clip de 23

 

Our Love To Admire de Interpol

3 ème album d'Interpol, OLTA est un bon mix des 2 premiers opus du groupe. Une voix grave, des rythmiques répétitifs et des riffs hypnotiques. On n'est pas surpris si on connaît les précédents albums mais c'est toujours aussi bon.

 

Le clip de Mammoth

 

La Mécanique du Cœur de Dionysos

Un nouvel album de Dionysos est toujours un événement mais celui-ci est un peu particulier puisqu'il illustre le livre du chanteur. Beaucoup d'invités étonnants (Jean Rochefort, Olivia Ruiz, Arthur H, Grand Corps Malade…) viennent prêter leur voix aux personnages du livre. Il en ressort un cd à la musique et à l'ambiance proche de Tim Burton avec toujours la Dionysos-touch inimitable. Et surtout allez les voir en concert, ça reste quand même le meilleur groupe live en France.

 

Le clip de Tais Toi Mon Cœur

 

Probably Art de Day One

Après un premier très bon album sorti en 2000, les Day One se sont fait très discrets. Enfin leur second album sort après 7 ans. Un album très frais entre hip hop, folk, électro, pop. Un groupe très sympa, sûrement un des trucs les moins rock que j'écoute.

Le myspace du groupe

 

The Fortune Teller Said de Rhesus

J'adore ce groupe, c'est très rare qu'un groupe français sonne vraiment comme un groupe anglais. Si Rhesus était anglais, ils seraient des stars. Malheureusement ils sont de Grenoble mais ils commencent tout de même à être reconnus. Bref on retrouve dans cet album la simplicité d'un groupe guitare – basse – batterie, des titres très rock et très pop qui vous restent dans la tête pendant des heures, quelques interludes très originaux qui aèrent le tout et voilà quelques pépites pop-rock comme on les aime.

 

 

Clip de Hey Darling (single imparable et impeccable)

 

4 de Gomm

Leur second album est incroyable mais difficile d'accès quand même, on ne peut pas dire que leur musique soit "grand public". Mais si vous rentrez dans leur univers vous découvrirez un groupe avec une classe folle, une musique bruitiste, hypnotique, un peu expérimental. Une sorte de Sonic Youth français avec une chanteuse survoltée. A découvrir absolument.

 

Why Can't I Relieve You en live à Dieppe

 

Mais aussi : Le myspace du groupe

 

Tandoori de Eiffel

Eiffel est un groupe pour lequel j'ai beaucoup d'affection parce qu'ils galèrent et que leur musique est pour moi un concentré de tout ce qui fait le rock français. Des influences anglo-saxonnes très bien digérées avec cette pointe de Noir Désir pour le côté français, des textes très bien écrits, un chanteur très charismatique avec une superbe voix, une énergie indiscutable, des ballades parmi les plus belles jamais entendues de la part d'un groupe de rock français.

Leur page myspace

 

 

Deportivo de Deportivo

Voilà un groupe qui envoie le bois comme on dit. Un album qui dépasse à peine les 20 minutes. Des chansons courtes, dans l'urgence mais pourtant plus subtiles qu'on ne pourrait le croire. Contrairement à Eiffel qui puise sa musique dans le rock anglo-saxon, Deportivo puise ses influences dans la chanson française (attention, la bonne chanson française Miossec, Brassens, Ferré). Deportivo c'est de la chanson française jouée par des fans de Nirvana. Ca donne des textes assez indescriptibles mais très fort avec l'énergie et la fougue de la jeunesse. Un album qui malgré tout reste très proche du précédent mais quand c'est bon pourquoi changer une recette qui marche.

 

 

 


An End As A Start de Editors

Difficile de parler d'Editors sans parler de la comparaison avec Joy Division, alors oui le chanteur a la même voix que Ian Curtis, mais autant leur premier album reprenait les ambiances froides et dépressives de Joy Division autant cet album a, lui, une couleur beaucoup plus lumineuse. L'ajout du piano sur certaines chansons y est pour beaucoup mais on retrouve toujours cette guitare nerveuse, cette rythmique martiale… Du bon Editors quoi.

 

 

Le clip de The Racing Rats

 

NiCo NiCo.jpg

 

Publié dans Dossiers

Commenter cet article

Julien 15/01/2008 23:23

La Mécanique du Coeur a été pour moi, avec l'album des Cold War Kids, la révélation de cette année 2007. Jusqu'à présent, je n'avais écouté Dionysos que d'une seule oreille. Pire, Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi m'avait grandement déçu : alors que j'avais été au Salon du Livre de Paris pour avoir une petite signature, je n'ai jamais réussi à rentrer dans son roman. Mais cet album a fait l'effet d'une petite bombe ! Outre l'aspect conceptuel très intelligent, il y a tous ces invités, tous ces styles et cet incessant bruit mécanique à faire réjouir tous les coeurs !Dans un autre style, beau retour de Deportivo ; en parallèle d'ailleurs avec le bon retour de Luke.Quant à ce méconnu groupe qu'est Rhésus, je ne connaissais que Sad Disco et ignorait qu'un nouvel album était sorti. J'avais été agréablement surpris en les découvrant. Et même très heureux de les voir en première partie d'Indochine, aux Docks, alors que j'ignorais qu'ils étaient programmés !

Boo 05/01/2008 13:10

Excellent le clip de "Tais Toi Mon Cœur", je l'avais jamais vu. Ca sent fort le Tim Burton, j'adore :)

Sith 05/01/2008 12:10

@NiCo : pas mal, ça m'a permis de me tenir au courant chez les groupes français notamment ;)