Raisons d'Etat - The Good Shepherd (critique)

Publié le par Sith

Synopsis

Pour Edward Wilson, seul témoin du suicide de son père et membre de la Skull and Bones Society à l'Université de Yale, l'honneur et la discrétion sont des valeurs primordiales. Ce sont ces qualités qui poussent la CIA, l'agence gouvernementale qui vient d'être créée, à le recruter.
Influencé par l'ambiance paranoïaque que provoque la Guerre Froide dans toute l'agence, Wilson se montre de plus en plus suspicieux. Son pouvoir grandit, mais il a de moins en moins confiance en ceux qui l'entourent... Son obsession du travail va lui coûter cher, l'isolant chaque jour un peu plus de ses proches et de celui qu'il était...



Note : 6.5/10
. Bien que je ne me suis pas ennuyé (le film dure 2h47), j'ai trouvé le film très complexe avec une histoire s'étalant des années 40 jusqu'aux années 60 mêlant histoire, politique, espionnage, contre-espionnage, vie familiale et des flash-back où il ne faut pas louper les sous-titres au risque de ne plus savoir si cela s'était passé avant ou après ! Pourtant, la retranscription des événements par le réalisateur (De Niro) est sans reproche.

Déjà, ça limite ce film au grand public car qui avec "événement historique" sous-entend "vous connaissez au moins les moments-clé, on ne va pas vous l'expliquer". Par exemple, La Baie des Cochons à Cuba, Le Blitz en Angleterre, les interventions TV de Nixon, Kennedy, Castro etc... Sans parler d'un paquet de personnages ! Je vous dirais qu'un deuxième visionnage serait conseillé.

Le casting est impressionnant : Matt Damon, Angelina Jolie, Robert De Niro, William Hurt, Alec Baldwin, Joe Pesci. Le protagoniste est d'une froideur déconcertante, il ne montre jamais ses émotions et ça a des conséquences dans sa vie de famille bien qu'il est respecté du côté professionnel par son engagement.

Le dénouement pendant la dernière demie-heure nous permet de tout éclaircir dans ce grand puzzle, heureusement car rester dans l'interrogation pendant 2h, c'est assez fatiguant ! On notera la difficulté d'Edward Wilson à concilier vie professionnelle et vie personnelle. La lecture de la lettre de son père est une scène que j'ai bien aimé.

A voir pour les cinéphiles qui n'ont pas peur de la longueur et de la complexité du film.



 

Publié dans Cinéma - Séries TV

Commenter cet article

CaptainNavarre 16/07/2007 20:33

Film intéressant en effet, mais pas forcément évident à suivre...