Zodiac (David Fincher)

Publié le par Sith

Note : 8/10. Sacré challenge pour David Fincher après des films mémorables comme Alien 3, Seven, The Game, Fight Club et dans une moindre mesure Panic Room, le réalisateur s'attaque à une histoire avec des faits réels. Cela implique une reconstitution très proche de la réalité de l'époque (pas mal pour le dépaysement année 60s) et forcément une intrigue à ajouter pour en faire un film qui tient la route (d'où 2h30 nécessaire).

 

Je dois dire que j'ai trouvé l'enchaînement des événements captivants. J'avais vu un reportage à la TV sur le Zodiac, j'ai donc retrouvé les mêmes scènes de crime et la psychose qui a régné notamment sur ses menaces contre les écoliers en bus scolaire. On suit donc l'investigation d'une équipe chargée de l'enquête. Pas facile de trouver un suspect, ce qui est intéressant, c'est qu'on a un serial killer qui aime narguer la police via la presse. La 1ere partie du film s'achève par un échec et une impasse.

 

La 2e partie du film m'a passionné. Le protagoniste Robert Graysmith essaie, bien qu'étant dessinateur de presse, de reprendre l'affaire. Personne ne va l'aider et il va se mettre corps et âme dans une investigation personnelle hors norme qui épate tous les anciens enquêteurs. Des années et des années pour ratrapper son retard par rapport à l'enquête non classé et enfin des perspectives pour aller encore plus loin. De quoi se dire que des affaires peuvent ne pas se résoudre pour quelques détails près.

 

J'ai adoré cette investigation. Un des films de l'année.

 

 

Click Here

Date de sortie : 17 Mai 2007
Réalisé par David Fincher
Avec Jake Gyllenhaal , Mark Ruffalo , Anthony Edwards
Film américain.  Genre : Thriller
Durée : 2h 36min.

 

Zodiac, l'insaisissable tueur en série qui sévit à la fin des années 60 et répandit la terreur dans la région de San Francisco, fut le Jack l'Eventreur de l'Amérique. Prodigue en messages cryptés, il semait les indices comme autant de cailloux blancs, et prenait un malin plaisir à narguer la presse et la police. Il s'attribua une trentaine d'assassinats, mais fit bien d'autres dégâts collatéraux parmi ceux qui le traquèrent en vain.
Robert Graysmith, jeune et timide dessinateur de presse, n'avait ni l'expérience ni les relations de son brillant collègue Paul Avery, spécialiste des affaires criminelles au San Francisco Chronicle. Extérieur à l'enquête, il n'avait pas accès aux données et témoignages dont disposait le charismatique Inspecteur David Toschi et son méticuleux partenaire, l'Inspecteur William Armstrong. Le Zodiac n'en deviendrait pas moins l'affaire de sa vie, à laquelle il consacrerait dix ans d'efforts et deux ouvrages d'une vertigineuse précision...

 

 

 

Publié dans Cinéma - Séries TV

Commenter cet article

systool 27/05/2007 15:27

Bien cool, ce film... content de voir qu'il t'a plu également... SysT