Après Columbine, Virginia Tech...

Publié le par Sith

Le tueur aurait laissé une longue lettre pour expliquer son geste

Vous m'avez poussé à faire cela." Selon la chaîne de télévision ABC, l'étudiant sud-coréen, qui a tué trente-deux personnes à l'université américaine de Virginia Tech avant de se suicider, aurait laissé une lettre de plusieurs pages dans sa chambre d'étudiant pour expliquer son geste. Il s'insurge contre "les gosses de riches" et "la débauche" et s'en prend aussi aux "charlatans". Un porte-parole de l'université, Larry Hincker, l'a décrit à la presse comme "un solitaire" ajoutant qu'il avait "beaucoup de mal à trouver des informations sur lui".

(..)

Toujours selon la chaîne ABC, les autorités américaines auraient trouvé, dans le sac à dos de Cho Seung-hui, un ticket de caisse daté du 13 mars pour l'achat d'un pistolet Glock 9 mm. Le sac à dos contenait également deux couteaux et des balles. Il aurait acheté le second pistolet, un calibre 22, au cours de la semaine passée. La police a retrouvé ces deux pistolets dans le Norris Hall, un grand bâtiment de classes où a eu lieu la tuerie faisant 30 morts. L'une des deux armes avait servi lors de la première fusillade, qui avait fait deux morts deux heures plus tôt dans l'une des résidences universitaires du vaste campus. Les autorités refusent encore d'écarter définitivement la thèse d'un second tireur.

(...)

Les témoignages de plusieurs étudiants ont décrit un jeune homme grand et silencieux, déterminé, qui tirait pour tuer et revenait sur ses pas s'il entendait des survivants parler. "Il paraissait très minutieux, il a touché pratiquement tout le monde", a raconté Erin Sheehan, une étudiante qui a survécu d'abord en se faisant passer pour morte et ensuite en bloquant la porte pour empêcher le tueur de revenir. Il tirait "dans un silence presque irréel", sans viser personne en particulier mais "en cherchant à toucher le plus de monde possible", a ajouté un autre survivant, Derek O'Dell.

Plusieurs experts ont expliqué que les auteurs de ce type d'attaques étaient souvent des solitaires incapables de faire face à une perte ou un échec, mais qu'il était impossible de savoir ce qui les poussait à l'acte.

Source : Le Monde


==> Ce drame me rappelle à quel point les Américains vivent avec la violence au quotidien. Ils ne sentent pas en sécurité (terrorisme, tueries...), mais pourquoi n'abandonnent-ils pas leur amendement sur les armes à feu ? OK, c'est dans la Constitution, mais bon, tout est possible, Bush a bien réussi à faire passer son "Patriot Act"... Le lobby de la NRA finance les campagnes politiques mais ce n'est pas une raison de laisser la situation telle quelle...


==> Je viens de voir un extrait d'un docu-fiction sur le drame de Columbine sur internet. Un film de Ben Coccio appelé "ZERO DAY"... Cela suit pendant une année deux ados, rejetés qui vont planifier une tuerie avant de se suicider. Et bien, on se dit que vivre ça doit être horrible et très traumatisant... le contraste entre les tueurs et les victimes est effrayant.



ATTENTION, Ames sensibles, ne regardez pas cet extrait avec des séquences filmées comme si nous regardions la tuerie depuis des caméras de surveillance.


Pour commenter ce film, voici une bonne analyse que j'ai lu sur le net :

Bien que Zero Day est sorti il y a maintenant quatre ans, il y a de bonnes chances que vous n’en ayez jamais entendu parler. C’est sans doute un des meilleurs films basés sur un crime qui a réellement eu lieu. Basé librement sur les derniers jours des tireurs de Columbine, le film opère autours du concept que les tueurs auraient enregistré un journal vidéo au cours des mois de planification qui ont précédés le massacre. Ils auraient ensuite caché les cassettes dans un coffret de sûreté et auraient laissés les instructions pour leur récupération dans une lettre de suicide. Nous, l’audience, sommes destinés à prendre connaissance de ce matériel en sachant les horreurs qui auront lieu, et dans le contexte que les deux sujets sont maintenant morts. Le réalisateur Ben Coccio a pris des risques étonnants dans cet effort vers le réalisme. La distribution du film est faite d’un groupe incroyable de non-acteurs qui viennent directement des écoles secondaires voisines à Columbine. L’ensemble fonctionne à merveille. La magie peu orthodoxe qu’il mine avec cet ensemble est évocatrice des meilleures œuvres de John Cassavetes et de Larry Clark. Les fans de ces deux cinéastes devraient se faire un devoir de voir ce film, qui n’a vraiment aucune fausse note.

En regardant les adolescents faire leurs bombes artisanales en décrivant les procédures à la caméra, avec l’intention exprimée que les spectateurs utilisent cette information, il n’est pas difficile de voir pourquoi le film, bien qu’il ait gagné des prix à des festivals internationaux proéminents et reçu une approbation critique importante, ait eu beaucoup de difficulté à se rendre aux cinémas. Il est imprégné d’un danger très réel. Alors que nous assistons aux scènes filmées par les futurs tueurs en compagnie de leurs familles et amis, dans leurs activités de la vie courante et planifiant leur assaut en secret, un portrait du mal quotidien se trace. Ils se sentent exclus et détachés, mais ne manquent pas de compassion pour les autres. Il y a des gens présents dans leur vie qu’ils aiment, et des choses qu’ils apprécient. Il semble qu’ils aient choisi la violence comme un moyen, mal conçus, pour connecter avec leur environnement et y avoir une incidence d’une certaine façon. Ce n’est pas rassurant, mais ce n’est pas non plus sensationnaliste ou malhonnête. C’est, en fait, une œuvre perspicace, qui est assez brave pour nous baigner dans ses complexités, sans dicter des réponses faciles. C’est également un film sur l’amitié. Une création véritablement remarquable, Zero Day est une expérience entièrement authentique et absolument terrifiante.

- Mitch Davis (traduction Stéphanie Trépanier)

==> Sinon, pour ceux qui ne l'ont pas encore vu, je vous conseille vivement de voir le documentaire de Michael Moore : Bowling For Columbine.

Publié dans News

Commenter cet article

Sith 19/04/2007 08:37

Effectivement, mais ce serait un début. Surtout qu'on sait qu'il a acheté son arme légalement peu de jours avant...

Saku39 19/04/2007 00:12

C'est fou quand même, je ne sais pas si retirer l'amendement sur les armes a feu changerait quelque chose car bon cela mettrai des années a eliminer toutes les armes en circulations aux states :s